Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 13:31

Vendredi 8 mai.Jour férié et de prière.

Moha est toujours alité.La tête alourdie par les pensées du matin.

Une vague de tristesse traverse ses yeux .

Moha m'interpelle :Trois grandes filles , élevés chacune jusqu'à l'âge de 19 ans et aucune ne daigne lever les yeux vers le ciel et demander pardon à Dieu et l'implorer pour que les parents les pardonne aussi.

Je suis vivant , me dit Moha..Enfin , presque vivant.

A ma mort , les vendredis seront beaucoup plus tristes.

Vendredi 8 mai 2015

Partager cet article
Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 08:51

Un air de tristesse balaye la chambre.

Il fait gris dans cette chambre , dis-je à Moha.

Ouvre les volets , tu verras quelques lueurs du printemps.

Moha se redresse .Je suis triste , mon ami.

Quelques souvenirs viennent de remonter à la surface.

Une fois , mon téléphone sonne.Une voix de femme vocifère et me traite en arabe de "pédéraste" ! C'était mon ex-épouse .Une femme avec laquelle j'ai vécu vingt deux années durant lesquels nous avions eu cinq enfants !Je n'arrive toujours pas à comprendre , pourquoi cet appel et pourquoi cette insulte, répète Moha.

J'aimerai bien savoir pourquoi m'a-t-elle traitée ainsi alors que nous ne communiquons pas .La lâcheté n'a pas de frontière , mon ami , me dit Moha.

Pour la troisième fois , j'appelle mon ex-femme à la paix et neuf années après , elle me traite de manipulateur.J'avais déja entendu cette expression de la part d'une de mes filles , qui me traitait de manipulateur .J'étais en Algérie et j'ai pleuré devant ma mère, me dit Moha.

Je comprends maintenant l'origine de cette expression.La haine d'une mère qui a raté sa vie conjugale , au bout de vingt années , traite son ex époux de tous les maux et avec tous les mots.

Vois-tu pourquoi , je n'ose ouvrir les stores , mon ami?Je veux savourer cette tristesse qui me gagne en entendant ce genre d'expression ! "MANIPULATEUR"! .Si vraiment , je l'étais , j'aurai manipulé mon ex-épouse jusqu'à la lie.

J'ai grande envie de maudire cette femme , avec qui j'ai vécu vingt deux années .Qui a fait de ma vie un enfer , me dit Moha. Qu'elle soit maudite ici bas et devant l'éternel.Cette femme , qui salit mon honneur et qui continue de "manipuler" mes filles les poussant à me manquer de respect.Cette femme qui excelle dans la complainte pour attirer la " pitié" des autres.Une "victime convaincue".

Se réveiller après vingt deux années de mariage que le "manipulateur" que je suis avait tout faux?

Ma mère m'a enseigné le respect de mon père , me dit Moha.

Je ne comprenais pas, quand je vivais en Algérie , que mon ex-épouse appelait son père "le Daron" , qu'elle le dénigrait tout le temps , prétextant qui leur achetait , elle et ses soeurs , un pantalon par an, qu'il amassait de l'argent pour les investir en Algérie , Qu'il...qu'il ... !

Le schéma se reproduit !

Fatigué , Moha s'endort !

Les Mureaux , le 02 Mars 2015

Partager cet article
Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 17:46

Moha tousse.La quinte le reprend.L'infirmière le redresse.Il sourit.

.Vous avez quel âge , lui dit-il ?

26 ans ya baba , lui répond l'infirmière en soulevant avec délicatesse les bras de Moha.

Quelques gouttelettes de larmes brillent sur la moustache de Moha.

Moha se retourne vers moi.Allume ton dictaphone , me dit-il !

Aujourd'hui , tu trouveras le titre de ton livre .Je te récite la même histoire mon ami, me dit-il.

Tu es patient.Beaucoup plus patient que ma progéniture.

Hier , j'ai fais un cauchemar , un cauchemar terrible , terrible , répète Moha.

J'ai revu des scènes d'il y a 15 ans .J'ai la mère de mes enfants me jeter des pierres alors que j'étais mort ! Je l'ai vu crier :tu ne me payes pas pour que je te fasse à manger ! Elle me jetait des pierres et hurlait :"Pourquoi je te repasserai tes vêtements , je ne suis pas ta mère !

Mon cauchemar a duré longtemps..Le temps de traverser la mer en nageant jusqu'a Relizane.

Je me suis retrouvé devant mon père qui m'a pris dans ses bras , me dit Moha un peu affolé.

Mon père me consolait.Il souriait.

Dieu te récompensera mon fils , me disait il .

Tu as fait ce qu'il fallait.Les enfants qui ne respectent pas leurs parents ne méritent pas la tendresse.Tu as fait ce qu'il fallait mon fils !

Mon père pleurait et ma mère s'adonnait à la prière.

Je la voyais prendre des pierres lourdes et construire une mosquée au seuil de notre porte.

Je ne peux que prier pour toi , mon fils !

Quel est le sentiment d'une personne qui a consacré dix huit année de sa vie à élever ses enfants quand ces derniers ne daignent même s'excuser parce qu'ils ont péché , me dit Moha.

Je n'ai pas d'enfants , répondais-je.Je ne peux te dire mon sentiment.

L'infirmière avait tout écouté.Elle se penche sur Moha , les larmes aux yeux et dépose une bise sur son front.

J'aurai aimé avoir un père , dit-elle .

Le mien est mort le jour ou je suis sorti de chez moi .Je voulais être indépendante.Je lui cherchais les petites bêtes.Je faisais tout pour l'énerver.C'était le "daron", brute et tendre.

Il s'énervait car mes notes à l'école n'était pas à la hauteur de ces attentes.Il voulait que je sois la meilleure, sa fierté..Et moi , ya baba...Que Dieu me pardonne.

D'un pas furtif , l'infirmière quitte la chambre .

Moha sourit .J'aurai aimé entendre une de mes filles dire devant moi : "que Dieu me pardonne", me dit-il.

Dés que je quitte ce monde , j'irai à la recherche de son père , me dit Moha souriant.

Je le trouverai et je lui répéterai ce que sa fille , par ses paroles a soulagé , un temps soit peu ma douleur.

Les Mureaux , le 06 Février 2015

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 07:56

 

Les cauchemars élisent domicile dans un coin de ma pensée ,

les médecins n'y peuvent rien.L'hémisphère droit de mon cerveau était réservé aux rêves sublimes,

les réves se sont estompés , laissant place à une sombre inquiètude,une éternelle inquiètude , me dit Moha.

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:06

 

La quinte couvre le silence de la nuit.Moha se réveille !

Tu es réveillé , Moha , dis-je .

Je ne me suis jamais endormi , mon ami , me répond-t-il !

 

Je pensais à un proverbe arabe , me dit -il .


Votre fils sera tel que vous l'avez élevé ; et votre mari, tel que vous l'avez habitué. 

Ils ont tout dit les anciens , répliquai-je .

Un vase ne répand que ce qu'il contient , me dit Moha.

 

Essaye de dormir un peu , mon ami , dis-je à Moha.

 

Un silence retentit.Je fermais les yeux.

Un rire fuse du milieu de la chambre.Moha état débout .Son rire se mélangeait avec sa toux.

 

La mère d'un homme assassiné dort ; mais non pas la mère d'un assassin, répétait-il !

 

Sur une partie de mon corps , je me sents assassiné par mon foi et les médecins ne peuvent rien, toussote Moha.

 

Dors mon ami , dors , me dit Moha.

Entre le sommeil et moi , un pacte est signé .Ma mère dors tranquille sur ma tombe.

 

Les Mureaux , le 04.10.2014

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 10:23

Aidoune Bi Ayi Haline  3oudta ya 3idou ?

 

Aid , dans quel état d'esprit , tu reviens O Aid ?

 

Je me souviens ...Je me souviens comme si c'était hier , me dit Moha :

 

Malgré la distance entre ma mére et mon père , malgré le froid qui régnait , malgré l'immense litige qui les opposait , ma mére , nous poussait toujours à chaque Aid , d'aller souhaiter Aid Moubarek à notre père.

 

Toutes les mères sont elles pareilles ?

 

La tendresse se cultive ..Le respect se cultive et si on assimile la mère à une terre , c'est que la terre donne de beaux fruits et légumes ou ne donne pas .

 

Bonne fête de l'Aid à ma mère , à mon père et à toutes les mères qui ont la fibre maternelle , à toutes les mères qui savent rassembler leurs enfants et leur transmettent les valeurs , qui sont présentes à la demande ou non de leurs enfants.

 

Ma mère à moi  est une éternelle inquiètude pour ses enfants..Il ne se passe pas une heure sans qu'elle pense à un de ses enfants.La tendresse se transmet mais celui qui ne l'a pas reçu , ne peut la donner !

 

Les Mureaux , le 04 Octobre 2014

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 17:58

"Le premier Doul Hijja".Dix journées de pièté, cloturées par La Wakfa sur le mon d'Arafat et l'Aid el Kébir.

Un vent de tristesse souffle dans ma pensée, me dit Moha.

 

L'ainée de mes enfants m'a souillé à la lie.Je ressents de la langueur et tous les mots haineux et mensongers s'entassent les uns sur les autres et s'agrippent à mon cou.Je ne suis qu'un amas de tristesse , me dit Moha.

 

Les images d'une béante déchirure défilent dans ma pensée.Je revois ma mère.Une femme affable qui a consacré sa vie à rassembler ses enfants, à leur inculquer l'amour des autres.Toutes les mères , n'ont pas "l'affect" , murmure Moha.

 

La mère est synonyme d'amour , de rassemblement.La mère couve , aime , chatie sans rancune.La mère symbolise l'union.La mère est le refuge de l'amour..Toutes les mères n'ont pas le même "affect" , soupire Moha.

 

Une vie vient de naître.Qu'Allah fait que cette vie ne souffre pas des méfaits de la mère.

 

Drôle de vie , me dit Moha !

 

Oser dire du mal de mon père , même à mes frères et soeurs , même à ma mère est tabou dans mon éducation, vocifère Hamou .

 

Que penser quand les enfants mentent sur leur père pour se donner une conscience..Que penser quand les enfants redoublent de haîne contre leur père , parce que tout simplement , il leur a demandé d'être des modèles , de l'écouter , de faire des études , d'être un exemple , de suivre nos traditions , de s'habiller comme des musulmans , de ne pas exposer leur corps , de respecter les autres ..Avais-je tort , me dit Moha?

 

Le rôle d'une mère est de transmettre les valeurs.

 

"Fakidou  EchaiE  La  Ya3tihi "-"Celui qui n'a pas la chose , ne peut la donner aux autres ", dit le proverbe arabe.

 

Je suis malheureux , me dit Moha.

 

Moha s'endort.

 

 

Les Mureaux , le 30 SeptemBRE 2014

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 01:37

 

"Je puis tout pardonner aux hommes, excepté l'injustice
l'ngratitude et l'inhumanité." Denis Diderot

 

 

Je suis vidé ! Vidé par  les insultes , les insinuations , le manque de respect et de confiance.

 

Un père n' a pas le droit de vivre normalement, d'aspirer au bonheur , de refaire sa vie après un échec.

 

L'ingratitude commence là  et finit par des blessures saillantes , des maux enveloppés dans des mots , cruels et indélibiles.

 

Ma mémoire secréte des affres , me dit Moha.

Toute la nuit , je n'ai eu pour mots d'accès à ma pensée que "l'ingratitude".Une série de citation défile dans ma tristesse :

 

L'ingratitude attire les reproches, comme la reconnaissance attire de nouveaux bienfaits."Madame de Sévigné
" L'ingratitude ne décourage pas la bienfaisance ; mais elle sert de prétexte à l'égoïsme." Duc de Lévis
"Il y a des services si grands qu'on ne peut les payer que par l'ingratitude."Alexandre Dumas
"Souffle, souffle, vent d’hiver ; tu n’es pas si cruel que l’ingratitude de l’homme." William Shakespeare
"Le souvenir des bienfaits reçus est fragile, comparé à l’ingratitude." Léonard de Vinci
" Ne payez pas d'ingratitude le bien que l'on vous fait." Proverbe oriental
"La suprême bassesse de la flatterie, c'est d'encourager l'ingratitude."Victor Hugo

 

Moha ferme les yeux.

 

Relizane , le 21 Juillet 2014

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 05:58

 

C'est durant ce mois que le Coran a été révélé.Le mois de la piété et du pardon.

Un mois censé être pour Moha , le mois de l'altruisme.

Vois-tu mon ami , m'interpelle Moha ?

 

-Cela fait 3 ou 4 jours que je demande à voir mes enfants et leur mère s'abstient , me dit-il les larmes aux yeux.

 Cela fait huit années que mes filles sont en garde alternée , une semaine sur deux et durant ces huit années , j'ai assuré seul  leur éducation , subissant les affres de leur mère qui leur inculquait l'irrespect du père.Elles les obligeaient à me raccrocher au nez , à me manquer de respect et cela continue encore.

 

Quand d'autres , délaissent les enfants à leur mère , moi j'ai choisi de les avoir avec moi par alternance et Dieu c'est comme c'est difficile pour un homme de tenir le coup, surtout que la maman aiguisent sa haîne .

 

Pourtant , j'essaye de leur inculquer les valeurs dans un foyer de piété et surtout depuis mon remariage en 2009.

Mon épouse veille depuis la première année de mariage, en 2009 à leur inculquer des valeurs , à les initier aux principes de la religion.Mes filles sont inscrites pour la quatrième consécutive dans une école pour apprendre les valeurs de notre religion.Je n'ai pas failli durant ces huit ans.Une autre personne aurait tout laisser tomber.Moi, non ! Et c'est mes filles qui m'aident à tenir le coup et je suis certain qu'elles éprouvent de la tristesse face au comportement de leur mère.

 

Moha séche ses larmes.Sa voix vibrante est asséchée.La quinte reprend.

 

Par ces jours de piété, j'aurai aimé que mes enfants m'appellent pour me souhaiter bon Ramadan.Me parle de vive voix et console ma fatigue par des mots altruistes.

 

Par ces jours de piété , j'aurai aimé voir mes deux dernières et rompre le jeûn , ne serait-ce qu'une seule journée avec elle.

 

Dois-je me comporter de la même manière que leur maman ? Non !

 

Je me surprends à trouver des excuses à sa réaction depuis qu'un de mes collègues m'a expliqué les effets des "hormones" chez les femmes.

Pour me consoler , cher ami , je me sussure à l'oreille des prières : Que Dieu la guide et lui donne la raison.

 

"Inna  Allaha Youmhil  wala Youhmil" ! Dieu donne du temps mais ne néglige jamais de nous sanctionner !

Je t'avoue cher ami , qu'il m'est arrivé par ce mois de Ramadan de lever les yeux vers le ciel , implorant Allah de m'aider à tenir le coup devant ma grande fatigue physique et morale.Il m'arrive aussi , de l'implorer de chatier dans l'immédiat et je me ravise en lui redemandant de ne pas exaucer mes prières négatives , fruits de ma colère.

 

Qu'Allah pardonne .On devrait , faire attention à nos actes.Nous ne sommes pas à l'abri d'une sanction divine immédiate qui nous prive de notre santé , qui obstrue notre avenir.

 

Cher ami , personne ne doit priver des enfants de voir ou de parler à un des parents !

Depuis que ma colère s'est dissipée et depuis mes prières aux lieux saints , je me suis interdit de répliquer de la même façon négative que la mère de mes enfants..Dieu peut nous priver de notre santé , du paradis , des quelques bienfaits de cette vie , suffit-il que le coeur de l'enfant soit serré parce qu'on l'a empéché de voir ou de parler à un de ses parents.

Allah nous guide !

Guide moi O Dieu vers ce qui est bien pour ma famille , mon entourage !

Amine

 

Le 05 Juillet 2014

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 08:32

Et dans ma pensée , se bouscule toujours la caravane de mes rêves.

Hamou se redresse , une quinte emportant son corps lacéré.

Vois-tu ? Tu ne peux voir , mon ami...

Les enfants sont les victimes des dégats collatéraux causés par l'acharnement des parents.

Je pensais faire un divorce intelligent pour préserver les enfants.Une semaine de garde sur deux m'aurait suffit pour donner à mes enfants , l'éducation qu'ils n'ont pas reçu .On ne peut pas donner ce qu'on ne possède pas

 

De l'amour , j'en avais à donner..De la fibre paternelle , j'en avais à distribuer , si ce n'était le manque de respect qu'une mère sème dans le coeur de ses enfants.

 

Je me souviens de mon enfance.Mon père nous mettait dehors et ma mère nous couvait , prenait des coups et nous rassemblait.Nous sommes restés unis autour de notre mère.

 

Quand la fibre maternelle manque à une mère , les enfants ne peuvent vivre heureux.

 

Dieu m'est témoin , me dit Hamou .J'ai fait de mon mieux mais quand tu heurtes à une mère qui attise le manque de respect et ne prend pas ses responsabilités, les dégats collatéraux sont immenses.

 

C'est la mère qui transmet la tendresse, l'amour et le respect du père Quand cette mère ne peut assurer le relais , naîtront alors les conflits et quoique fasse un père pour ses enfants , cela restera insuffisant.

 

J'essaye de sauver le reste , me dit Hamou et donner aux dernières un peu de chaleur..

 

Les Mureaux , le 23 Décembre 2013

Partager cet article
Repost0